╲╱
Besoin d'aide ?
Qui êtes-vous ? Que recherchez-vous ?
mercredi 15 juin 2016

Guide d'une prairie de qualité

Vertal Actualités agricoles Technique
Partager l'article

Qu'est-ce qu'un mélange prairial ? 
Un mélange prairial est une association de graminées et de légumineuses judicieusement choisies pour produire au cours de l’année et des années. Ces mélanges sont une solution durable et rentable pour couvrir en grande partie les besoins énergétiques et protéiques des ruminants. Récoltés ou consommés au stade optimal, ils peuvent à eux-seuls assurer une production de 28 L de lait/VL et de réduire sensiblement le coût alimentaire du troupeau (55€/1000L).

Trèfle violet VertalUn savant mélange
Associer des espèces dans une prairie est un équilibre assez compliqué. Comme dans une forêt où chaque arbre exploite une hauteur de feuillage, un bon mélange doit exploiter tous les étages de végétation pour limiter la concurrence entre les espèces. Dans un mélange Ray grass italien-trèfle violet, le meilleur mélange ne sera pas composé du meilleur trèfle et du meilleure ray grass mais de variétés compatibles en vitesse et hauteur de pousse.

Il en est de même pour le système racinaire. Si toutes les plantes exploitent le même horizon du sol, elles vont se concurrencer et pénaliser la productivité et la pérennité du mélange. Si les caractéristiques de développement aérien des variétés est bien connu à ce jour, leur enracinement est avant tout dépendant du sol. Un bon fonctionnement de sol est donc essentiel à la réussite de vos prairies.


Pour une prairie un bon sol c’est :
1. Un lit de semence suffisamment dense à la levée pour avoir un bon contact sol-graine au niveau des 2 premiers cm du sol
2. Une micro-structure de qualité entre 2 cm et 25 cm de profondeur pour avoir un bon enracinement du mélange

Si le premier point est facile à maîtriser par le rouleau à prairie après semis, le deuxième point doit se travailler à long terme. Les outils de travail de sol permettent de travailler la macro-structure mais seul l’humus, les bases (Ca et Mg) et la flore du sol permettent de travailler et améliorer la micro-structure. Il est donc crucial d’identifier et lever les facteurs limitants l’activité biologique du sol et le maintien de la structure du sol.

Pour aller plus loin sur le sol et sa vitalité :
Effet d'un hiver sans gel sur les sols agricoles
Stimuler son sol : équilibre de la matière organique 
Stimuler son sol : équilibre de la flore du sol

Les mélanges fourragers sont donc un levier intéressant pour augmenter l’autonomie alimentaire en élevage ruminant. Pour cela, l’éleveur doit choisir les mélanges adaptés à ses objectifs et aux conditions pédoclimatiques de ces parcelles tout en veillant à optimiser le fonctionnement du sol pour permettre l’expression du potentiel du mélange choisi.
Partager l'article sur
les réseaux sociaux