Besoin d'aide ?
Qui êtes-vous ? Que recherchez-vous ?
mercredi 27 octobre 2021

Pénurie d’engrais azotés : « Dépêchez-vous y’en aura pas pour tout le monde et pas pour longtemps… »

La solution du mois Actualités agricoles Info distributeur agricole
Partager l'article


Dans un contexte d’inflation des prix des combustibles fossiles, accentué par une situation post Covid, les prix du gaz s’envolent et influent directement sur le marché de l’azote agricole.

En effet les plus importants fabricants d’engrais azotés en Europe, tels que CF Industries, BASF ou YARA ont été obligés de fortement diminuer,voire de stopper leur activité de production d’engrais azotés.

Ainsi l’ensemble des agriculteurs français, figurant parmi les 1ers consommateurs d’engrais azotés en Europe, sont les premières victimes de cette pénurie d’azote mondiale.

  • Quelles sont les causes de cette crise de l’azote, la 2ème enregistrée depuis le début du XXIème siècle
  • Quelles sont les conséquences directes de cette pénurie d’engrais azotés pesant sur tous les professionnels du marché agricole français ?
  • Comment les professionnels agricoles vont-ils pouvoir faire face à cette nouvelle crise ?
  • Quelles sont les solutions possibles ?



Quels sont les facteurs responsables de cette pénurie d'azote ?

Résultante de l’accumulation d’un ensemble de facteurs économiques, sociétaux et politiques à l’échelle mondiale, cette pénurie d’azote, déjà observée en 2008, a pour principale différenciation cette fois, d’y combiner les effets dévastateurs d’un climat post Covid et d’un désastre climatique amorcé, aggravant chaque décision commerciale & politique.


La flambée du prix du gaz principale cause de la pénurie des engrais azotés

L’envolée des prix du gaz en Europe touche de plein fouet les agriculteurs utilisateurs d’engrais azotés. Non seulement les prix atteignent des niveaux record comme l’ammonitrate à 33,5% enregistrée à 755€ (+162€) au 18/10/2021, mais la marchandise se raréfie pour une période estimée potentiellement jusqu’à la fin du premier semestre 2022.


"Eric Thirouin, président de l’AGPB(Association générale des producteurs de blé), déclarait le 12 octobre dernier dans Ouest France "Nous sommes très inquiets à propos de la  hausse des prix mais aussi des risques de pénurie d'engrais".

Mais quel est le lien existant entre le prix du gaz qui augmente et la raréfaction des engrais azotés agricole ?