Conseils pratiques

Rumen des ruminants | Fonctionnement et efficience digestive

Efficience digestive du rument de vos ruminants | Clé de la productivité !
1 décembre 2021
icone-blog-ruminant

Le rumen est le centre de la digestion chez les ruminants. Il s’agit d’une poche abritant une flore qui commence la dégradation de la ration et en particulier la digestion des fibres alimentaires des fourrages.

Les fourrages étant la base de la ration et la source la moins couteuse d’énergie pour produire de la viande ou du lait, le bon fonctionnement du rumen est la base des performances économiques de vos élevages.

banniere-blog-digestion

Lors de la croissance du veau et de la génisse, l’encombrement de la ration définit le volume du rumen (plus la ration est encombrante et plus la croissance du rumen est forte) et sa digestibilité induit la formation des papilles ruminales (sites de valorisation alimentaire des fourrages).

Une alimentation à base de foin est le meilleur compromis entre croissance du rumen et potentiel de valorisation digestive des fourrages.

Agir sur la flore ruminale

La flore ruminale contient des milliers d’espèces de bactéries, protozoaires et champignons, celles-ci forment un ensemble complexe qui est en équilibre avec son milieu. Travailler sur le milieu est donc le meilleur moyen d’améliorer l’efficience digestive. Pour cela on peut :

  • Agir sur l’eau de boisson : Elle doit être de bonne qualité bactériologique et chimique et surtout de bonne qualité physique, avec un potentiel redox le plus faible possible afin de ne pas créer de stress oxydatif sur la flore.

 

  • Agir sur la salivation : La salive contient naturellement 10g/L de bicarbonate, c’est ainsi 1200 g/j de bicarbonate qui arrive dans le rumen pour tamponner le pH et donc éviter les stress acide ou basique sur la flore.

 

  • Agir sur la ration : Il y a là 2 leviers d’actions : par l’alimentation de la flore  (l’herbe, riche en cellulose augmente la part de la flore cellulolytique, les concentrés énergétiques augmentent la flore amilolytique …) et aussi par la stimulation de l’activité d’une partie de la flore du rumen via les micronutriments, vitamines, acides aminés de synthèse, catalyseurs, levures vivantes…

 

Stabiliser la digestion

La stabilité de la flore ruminale est très dépendante de la capacité à maintenir le milieu constant (en température, qualité d’eau, alimentation…) Pour cela, il convient de prendre un certain nombre de précautions selon son système :

  • Diversifier les sources alimentaires (fourrages et concentrés) de façon à limiter l’impact des variations de celles-ci.

 

  • Assurer une bonne fibrosité mécanique de la ration nécessaire au maintien d’un pH ruminal constant, à défaut allonger la prise alimentaire comme c’est le cas au pâturage.

 

  • Travailler avec une eau non oxydante, c'est-à-dire avec un système de traitement bactériologique bien réglé et éventuellement un ioniseur pour abaisser le redox.

 

  • Utiliser des additifs alimentaires permettant d’assurer la stabilité et de stimuler les flores les plus sensibles (flore cellulolytique notamment).

L'équilibre à adopter pour le bon fonctionnement du rumen

La flore ruminale est la base du fonctionnement digestif des ruminants ; de sa stabilité dépend l’efficience alimentaire. Pour garantir le bon fonctionnement du rumen dans chaque élevage, il est important de trouver un juste équilibre entre :

  • la simplicité du système alimentaire,

 

  • la nécessité de concentrer la ration,

 

  • le recours aux suppléments nutritionnels

 

Inscrivez-vous à la newsletter Vertal
Articles sur le même thème
16 Mai 24
Conseils pratiques
Préparez vos troupeaux pour l’été avec VERTAL VALORIZ ...

Le rumen est le centre de la digestion chez les ruminants. Il s’agit d’une poche abritant une flore qui commence la dégradation de la ration et en particulier la digestion des fibres alimentaires des fourrages. Les fourrages étant la base de la ration et la source la moins couteuse d’énergie pour produire de la viande […]

...
11 Sep 23
Conseils pratiques
Ensilage maïs | Bien gérer la transition alimentaire des bovins ...

Le rumen est le centre de la digestion chez les ruminants. Il s’agit d’une poche abritant une flore qui commence la dégradation de la ration et en particulier la digestion des fibres alimentaires des fourrages. Les fourrages étant la base de la ration et la source la moins couteuse d’énergie pour produire de la viande […]

...
01 Déc 21
Conseils pratiques
Alternatives aux insecticides | Action sur l’immunité des cultures ...

Le rumen est le centre de la digestion chez les ruminants. Il s’agit d’une poche abritant une flore qui commence la dégradation de la ration et en particulier la digestion des fibres alimentaires des fourrages. Les fourrages étant la base de la ration et la source la moins couteuse d’énergie pour produire de la viande […]

...